Chantal Cransac, Secrétaire

En rejoignant l’Agence Française de l’Adoption voici plus de neuf ans, j’ai souhaité mettre l’enfant au cœur de mes priorités. J’ai ainsi découvert de nombreux pays d’origine, rencontré des autorités étrangères et participé à des réunions de travail, vu de multiples reportages et photos, accompagné parfois des familles.
 

Dans les orphelinats, qu’ils soient en Afrique, en Amérique, en Asie ou en Europe, sont regroupés différents enfants : les enfants placés là pour des raisons économiques par leurs familles de façon temporaire, les enfants abandonnés sans famille identifiée ou dont les familles s’étaient volontairement séparées et dont certains seraient proposés à l’adoption internationale, les enfants malades souvent plus grands dont personne ne voulait. Qu’ils soient orphelins ou abandonnés, ces enfants sont, avant tout, privés de famille.
 
C’est la réalité de ces institutions, avec laquelle nous devons travailler : beaucoup d’enfants délaissés, peu d’enfants juridiquement adoptables. C’est une des explications à la cruelle distorsion entre l’importante demande des adoptants et le peu d’adoptions réalisées.
 
Comprendre cela, c’est éviter de se leurrer, de donner des espoirs fous à des personnes en souffrance, mais c’est aussi se demander comment aider toute cette enfance délaissée, répondre aux demandes de coopération avec les pays d’origine et offrir des projets de vie tels que le permet l’adoption internationale.
 
C’est la raison pour laquelle j’ai souhaité rejoindre SOS Orphelinats du Monde. 
Qui sommes-nous ?
Qui sommes-nous ?
Présentation de l'association SOS Orphelinats du Monde
Nos réalisations
Nos réalisations
Venir en aide aux enfants privés de famille
Nos projets
Nos projets
Répondre aux besoins les plus urgents des enfants
Soutenez-nous
Soutenez-nous
Nous faisons appel à tous pour financer ces projets
Plan du site | Mentions légales | Contact | itnt.fr